Bleach RPG

Venez nombreux participer à un tournant de la bataille à Karakura !!
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion





Partagez | 
 

 Chair à vif Partie I CET HOMME REVIENT DE LOIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Chair à vif Partie I CET HOMME REVIENT DE LOIN   Lun 18 Mai - 22:53

Chair à vif

Belgrade (Serbie-et-Monténégro).
Dans les années 17.. , je ne me souvient plus vraiment de la date exactement, c‘est tellement vieux.
Un petit bébé tout dodu sortit du ventre de sa mère.
Il faisait très froid, les hivers sont rudes en Europe de l’Est …
Il y a juste une infirmière, personne d’autre, il n’y a pas de père.
Le bébé tremble de froid, et a les yeux à peine ouvert.
Il a les yeux vert pomme et les cheveux bleus.
La mère se jette sur le bébé pour l’étrangler.
Il pleure.
Ce bébé, c’était moi.



CET HOMME REVIENT DE LOIN.
CHAIR A VIF

L’infirmière se met entre celle qui m’a mis au monde et moi. Je dit celle qui m'a mis au monde car je n’arrive même pas a porter d’affection a de telles personne. En fait je n’arrive même plus a porter d’affection pour qui que ce soit.Pourquoi m'a-t-elle étranglé ? Je ne sait pas. Heureusement que cette femme ma sauvé la vie. Elle m’emporta a toute vitesse et s’échappa avec moi dans ses bras. Elle couru de toutes ses forces pendant 10 bonnes minutes. Elle rentra dans une cour et me déposa sous un préau et devant une porte …




5 ans plus tard



Mayuri ! Mayuri ! C’est l’heure de manger ! Allez bon sang , arrête de taper tes camarades ! Est l’une des phrases que j’ai le plus entendu dans ma vie

Je crois que j’avais déjà mon caractère de fou a en voir que je tapait tout le monde … ! Je me rappelle plus ou moins de ma jeunesse quand j’étais humain , ce qui est extrêmement rare pour quelqu’un de « mort » de se souvenir de sa vie passé.
Je suis dans un foyer recueillant tout les orphelins. Je me souvient que c’était un endroit agréable. Tout le monde s’occupait de nous et nous portait de l’affection, un des rares moment dans toute mon existence ou l’on m’appréciait .
Meme si on me trouvait un peu étrange on ne me laissait jamais a part.
Mais pour je ne sait plus quelle raison, ce foyer a du fermer, et tout mes camarades, ainsi que moi étions dans la rue, livrés a nous même . Petit a petit , tous mes camarades mourraient, par manque de nourriture, de froid ou ils se faisaient égorgés par des citadins nous jugeant comme des «  animaux ne méritant pas la vie » . Un soir, je mourrais de froid et je n’avait plus mangé depuis une semaine environ, quand soudain je m’étala au sol, inerte.

Le lendemain, je reprenais conscience avec une grosse chaîne au milieu de la poitrine et un autre corps que ressemblait étrangement au mien a coté , ne bougeant plus. Je fis un bond en arrière quand je vit quelqu’un s’approcher vers moi.
Je pris panique et je me colla contre le mur en suppliant l’homme d’épargner ma vie, et si possible me donner un bout de pain.

-Encore un enfant mort tout seul, pour rien , sans l’affection de personne.

Il pris mon corps et parti avec .
Je ne comprenais pas.
Pourquoi ne m’avait-il pas vu ?
Je commençait a paniquer, quand soudain, je vis dans le ciel une immense fissure sortant de nulle part et s’ouvrant en laissant place a une couleur noir ténébreuse.
Puis je vis une centaine de personne a environ 40 mètres de hauteur et , 10 d’entre eux, certainement des serviteur, tracter un bateau gigantesque voletant dans les air comme en apesenteur.
Je me demandais comment faisaient-ils pour tirer quelque chose, et ce en marchant dans le ciel, d’aussi imposant que même un paquebot aurait paru minuscule.
C’est alors, avec le peu que j’avais appris a lire, que je pus distinguer une grosse plaque en or sur le bateau flottant où il y était inscrit : DIVISION 0 , Armée du roi


Le Souvenir ne fait qu'enfoncer le couteau plus profond encore dans la chair.


Dernière édition par Mayuri Kurotsuchi le Dim 26 Juil - 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chair à vif Partie I CET HOMME REVIENT DE LOIN   Jeu 18 Juin - 22:27

Je regardait avec étonnement toutes ces personnes marchant autour de ce bateau, toutes ces personnes habillées étrangement surtout ceux qui ne le portait pas, et en particulier ceux qui étaient situés les plus en avant, ils devaient vraiment être très puissants. Un des hommes les plus avancés me vit ,et s’approcha de moi ,avec discrétion, si bien que personne ne vit qu’il se détacha du groupe. Je n’était pas effrayé de son approche, à vrai dire, j’était meme content que l’on me remarquait . Je ne me serait jamais douté que cette rencontre allait littéralement changer mon destin .


-Hey petit! Mais que fait une ame errante si adorable, toute seule ?

- Aidez moi ...

-Ne tinquiete pas je vais voir ce que je peut faire.

Il me prit dans ses bras et se dirigea vers le bateau. Je ne savais pas ce qui m’attendait, mais étrangement , je me sentais bien dans ses bras , une douceur paternelle que je ressentait pour la 1ere fois , aucun homme auparavant qui me prit dans les bras put me reconforter autant, étant enfant.
Il entra dans un partie du bateau et me mis assis sur un rebord .

-Attend-moi ici petit, je n’en ai pas pour long ...

Je ne comprenais pas ce qu’il se passait . Mais on s’occupait de moi. C’était le principal pour moi .
Il ressortit peu de temps après de la porte principale du bateau

-C’est bon, le roi a accepté que je t’accueille! Désormais tu vivra chez moi! 

-Quoi? Mais … expliquez moi d’abord, je ne comprend p…

-Tutoies-moi s’il-te-plait. Je te donnerais des explications dès que nous seront arrivés chez nous, mais permet moi de te demander ton nom 

-Mayuri … Mayuri Kurotsuchi 

-Comment ? … bien… je vois… Je ne pensait pas etre un jour dans une situation aussi peu confortable. Bon et bien moi aussi, je dois me présenter. Je suis le chercheur de la division 0,
Kiyotsune, Kiyotsune Kurotsuchi. Je suis ton père.





Tout les chemins que j’emprunte ne me mènent que vers une seule destination: le vide
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chair à vif Partie I CET HOMME REVIENT DE LOIN   Mer 26 Aoû - 21:27

-Mon père ? Mais … je comprend pas … j’ai peur … je…

-Ne t’inquiète pas-tu est en sécurité avec moi maintenant … je ne savais pas que tu étais tout seul sur le monde réel , mais c’est fini, je suis la .

Je ne parlais plus, je ne savais pas quoi penser . Était il vraiment mon père ? Comment et pourquoi marchait-il dans les airs avec toutes ces personnes étranges ?
Il me pris par la main et me fit rentrer dans le bateau :

-Repose toi un peu, nous arriverons ce soir.

-Ou sa ?

-Dans la dimension du roi ! Tu verra c’est un endroit très agréable ou tout le monde vit en harmonie …
Mais repose toi un peu maintenant, tu en a besoin …


Je m’allongeais dans une pièce étrange et étais dans le noir total . Un tout petit filet de lumière s’échappait de dessous la porte et de la serrure.
Je n’avais pas vraiment sommeil.
Mais je faisais semblant , par peur de me faire remarquer .
Et finis par m’endormir vraiment .
Quelques heures après j’entendis une voix.

- Eh ben on peut dire que tu étais vraiment fatigué ! Nous sommes arrivés, suis moi !

Je sortit de la salle puis il me mena vers la sortie du bateau . Une gigantesque porte se dressa devant .

-Et bien , te voila maintenant avec moi . Allons-y ils doivent nous attendre .

Cette porte allait tout changer . Elle allait modifier mon destin a tout jamais . Après tout c’était mon destin . Et la porte a commencé a s’ouvrir pour laisser place a une lumière incroyable qui s’échappait de dehors.

Je passait une porte qui me mena dans ce que j’appelle l’horreur.



Et aveuglé par la confiance, je me suis jeté tout seul dans un endroit qui était ma tombe.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chair à vif Partie I CET HOMME REVIENT DE LOIN   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chair à vif Partie I CET HOMME REVIENT DE LOIN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» Coeur d'Orient revient de loin.
» [FB1622]Dans les rouages de l'homme poisson [FINI]
» "Ce que l'homme retiendra de moi, si il retient quelque chose, ce ne sera qu'une infime partie de la vérité." ||DANSEUSE||
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach RPG :: Rps-
Sauter vers: